Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Y’a-t-il un pilote pour mon portefeuille ?
par Nicolas Pierret 11/04/2017 Le temps d'un café

Avec l’arrivée des “Chatbots” ou agents conversationnels présents sur les sites internet pour aiguiller l’internaute de manière automatisée, on me demande souvent si je suis un robot ou un humain lors de la prise de contact sur le tchat. Plutôt sceptique quant à l’efficacité de tels robots pour du conseil financier et donc étonné par une telle question, je me dis que celle-ci n’a de but que de rassurer mon interlocuteur sur le fait qu’il y ait réellement un pilote pour gérer son portefeuille.

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

Technologie et conseiller humain, le meilleur des deux mondes

La technologie pour éviter les erreurs

L’avantage majeur de la technologie est de pouvoir remplacer les Hommes afin d’être plus efficace. Le premier avantage est celui de l’acquisition de l’information. Un homme n’est en effet capable de traiter qu’un nombre limité d’informations. Imaginez-vous devoir lire le magazine Investir, Les Echos, le Financial Times et enfin Bloomberg avant de prendre vos décisions d’investissement. 1/ votre temps est précieux et vous ne pouvez pas passer tout votre temps libre à lire de l’information financière 2/ votre cerveau ne peut analyser toutes ces informations qui peuvent parfois même être contradictoires.

La technologie permet aujourd’hui d’être connecté à toutes les sources d’information grâce à internet et d’obtenir LA news dès qu’elle est publiée. Le moteur d’intelligence artificielle permet de traiter cette nouvelle information, de savoir si elle est importante et d’en déduire son implication sur les marchés financiers et en particulier sur vos titres financiers.

Ici le taux de chômage aux USA (pastille en gris) est publié par le Bureau of Labor, la technologie nous permet de l’obtenir dès sa publication, d’en déduire si le chiffre est une bonne nouvelle ou non pour l’économie et enfin le placer sur un axe “économie mondiale se détériore ou s’améliore”.


En outre, le deuxième avantage de la technologie est celui de permettre d’éviter les erreurs d’analyse liés au cerveau humain. Ceux-ci ont été observé à de multiples périodes de fluctuation des marchés financiers et ont fait l’objet de sujets de recherche poussés en économie. On peut citer notamment l'excès de confiance, la mémoire sélective, l’ancrage ou bien encore le comportement moutonnier. L’une des erreurs principale est de ne pas supporter de voir son portefeuille baisser et donc de vendre ses titres au pire moment. La technologie permet d’avoir une analyse de la situation la plus objective possible, basée sur les indicateurs fondamentaux de l’économie afin de garder ses positions malgré la panique.

Pour cela, il suffit d’établir précisément sa tolérance au risque financier c’est à dire sa tolérance à la baisse de son portefeuille et la technologie vient vérifier à chaque instant que votre portefeuille ne dépasse jamais cette limite. C’est un peu comme un pilote automatique qui vérifie que l’avion ne descende jamais en dessous de 10 000 pieds.

Dans ce cas par exemple, vous avez établi votre tolérance à la baisse à 30% comme un investisseur dit “Dynamique”, la technologie vous permet de simuler très précisément la baisse maximale de votre portefeuille dans les pires scenarii soit 11,5%. Cette baisse respecte votre tolérance au risque.


A contrario, si votre portefeuille est trop risqué, la technologie permet de simuler que la baisse possible de celui-ci, 43,3%, est trop importante compte tenu de votre tolérance au risque. Cette baisse ne respecte pas votre tolérance au risque.


En somme, la technologie permet d’obtenir l’information en temps réel, la traiter, la nettoyer et en retirer la substantifique moelle pour fournir une analyse utile et compréhensible à chaque instant. Elle vous évite de faire des erreurs et de paniquer lors d’une forte baisse des marchés.

La technologie comme outil de l’autonomie

L’intérêt de la technologie, lorsqu’elle est mise à disposition de l’utilisateur, réside surtout dans ses capacités infinies de personnalisation. En effet, avec les outils disponibles vous êtes en mesure de faire toutes les simulations que vous souhaitez et obtenir les résultats de calculs complexes en quelques secondes et ce à 2h ou 3h du matin si une insomnie vous gagne. Je ne crois pas que votre conseiller serait très heureux si vous l’appeliez à cette heure pour connaître le montant des dividendes estimés de votre portefeuille.

Plus besoin d’appeler votre conseiller ou de faire confiance aveugle à un gérant, faites les tests vous-même et forgez vous une opinion, la machine vous aide. Vous avez votre portefeuille, vos réglettes pour ajuster les quantités ou ajouter de nouveaux titres et obtenez en temps réel les dividendes estimés, la baisse maximale possible et le risque de concentration de votre portefeuille.



Vous êtes dans un simulateur de vol, tentez des loopings, le crash est impossible.

Technologie et conseiller humain, le meilleur des deux mondes

Dans le conseil financier, l’humain est indispensable pour tisser une relation de confiance. Cependant, la confiance n’exclut pas le contrôle. Une présentation powerpoint une fois par an pour expliquer sa stratégie ou une invitation à un cocktail ne suffit plus à prouver que l’on sait de quoi on parle.

Nos conseillers ne sont pas des robots. Ils sont sympathiques et à l’écoute mais surtout ils s’appuient sur des outils pointues pour vous aiguiller. Ils vous accompagnent pour utiliser la technologie et en tirer le meilleur. Vous pouvez les appeler au téléphone ou sur le tchat pour confirmer ou infirmer vos intuitions. Mais le plus important c’est que vous ayez le contrôle sur votre portefeuille et que vous ressentiez la satisfaction d’avoir fait par vous-même. C’est ça le plaisir d’investir.


La réponse est donc oui, il y a un pilote dans l’avion mais il est là pour vous accompagner à utiliser la plateforme technologique et en tirer le meilleur. La technologie permet de s’assurer que votre portefeuille ne dépasse jamais votre budget de risque. Elle fait voler l'avion et avec plus de sécurité qu’un humain ne pourrait le faire. Sit back, relax and enjoy the flight.

Message réglementaire: "Attention, tout investissement comporte un risque de perte en capital. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les supports en unités de compte et ETF ne sont pas garantis et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur."


Nicolas Pierret