Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Mode d'emploi des ETF - part I
par Stig Descamps 26/09/2016 Le temps d'un café

L'investissement dans les secteurs de l'économie est une approche efficace pour gérer le risque tout en permettant d’atteindre un objectif financier. Par exemple, certains secteurs peuvent être moins volatile, ce qui peut attirer certains investisseurs. Tandis que d’autres secteurs peuvent avoir des perspectives de croissante plus fortes mais avec une volatilité plus importante.

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

L’investissement dans les secteurs de l’économie

Les dix secteurs de l’économie :

  • Energie
  • Consommation de base
  • Consommation de loisirs
  • Matières premières
  • Industrie
  • Télécommunications
  • Technologie
  • Finance
  • Services aux collectivités
  • Santé

Energie

Le secteur de l’énergie correspond aux entreprises qui explorent, produisent ou gèrent des ressources d’énergie comme le pétrole, le gaz, et le charbon ainsi que les entreprises qui proposent des services à ces entreprises.
Sensible aux fluctuations du prix des matières premières comme le pétrole et le gaz naturel, la profitabilité de ces entreprises fait face aux cycles économiques et notamment de la demande mondiale des consommateurs.

  • Facteurs positifs : Augmentation du prix des ressources naturelles comme le pétrole, le gaz ou le charbon. Bénéficie des reprises économiques.
  • Facteurs négatifs : Baisse du prix des ressources naturelles comme le pétrole, le gaz ou le charbon. Subit les cycles économiques et notamment les crises.

Exemples d’entreprise du secteur : Total, BP, Exxon Mobil, Shell, Eni, Statoil, Technip, Chevron, Schlumberger. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Oil & Gas

Consommation de base

Le secteur de la consommation de base correspond aux entreprises qui fournissent des biens et des services que les individus utilisent de manière quotidienne, comme l’alimentation, les vêtements, ou d’autres produits individuels.
La demande pour les produits et les services de ce secteur sont considérés comme constante quel que soit les conditions économiques puisqu’ils correspondent à la base de la vie quotidienne. Ce secteur est considéré comme solide, digne de confiance pour des investisseurs à la recherche de rendement modéré mais stable. C’est d’ailleurs un des secteurs refuge lors de crise économique.

  • Facteurs positifs : Appétence des investisseurs pour un rendement stable, peu sensible aux conditions économiques.
  • Facteurs négatifs : Croissance potentielle limitée.

Exemples d’entreprise du secteur : Coca-Cola, Nestlé, Danone, SABMiller, PepsiCo, Kraft Heinz. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Food & Beverage

Consommation de loisirs

Le secteur de la consommation de loisirs correspond aux entreprises qui produisent des biens ou distribuent des services qui ne sont pas de première nécessité tels que des télévisions haute-définition ou des vacances familiales.
Très sensibles à la santé de l’économie, les entreprises de ce secteur profitent des achats des consommateurs quand les temps sont bons. Néanmoins, en temps de crise ou de morosité économique, les consommateurs ont tendance à diminuer en premier lieu les dépenses dans ce secteur de l’économie, ce qui a un impact fortement négatif sur ces entreprises.

  • Facteurs positifs : Croissance des achats de loisir de la part des consommateurs en période d’embellie économique.
  • Facteurs négatifs : Diminution des dépenses des ménages notamment en période de crise économique.

Exemples d’entreprise du secteur : Amazon, Mc Donalds, Nike, Ford, Accor, Ryanair, Vivendi, Publicis. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Media, iShares STOXX Europe 600 Travel & Leisure

Matières premières

Le secteur des matières premières correspond aux entreprises dont le cœur de métier est de fabriquer ou manipuler des composants chimiques et plastiques, ou d’exploiter les forêts ou encore d’extraire des minerais et métaux.
Ces entreprises sont fortement sensibles aux cycles économiques et au prix du pétrole, du cuivre ou de l’acier. Cela signifie qu’en temps de forte croissance économique, ce secteur génère beaucoup de revenus. En temps de crise, en revanche, la faillite peut parfois toucher certaines de ces entreprises. C’est notamment le cas des entreprises dont les coûts de production sont élevés. Une bonne vision des conditions macroéconomiques est ainsi nécessaire pour investir dans ce secteur.

  • Facteurs positifs : Diminution du prix des matières premières diminuant ainsi le coût de production.
  • Facteurs négatifs : Augmentation du prix des matières premières diminuant ainsi le coût de production.

Exemples d’entreprise du secteur : ArcelorMittal, Air Liquide, Dow Chemical, DuPont, BASF, Rio Tinto, Glencore. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Basic Resources

Industrie

Le secteur de l’industrie correspond aux entreprises qui fabriquent et distribuent des biens d’équipement pour des entreprises aérospatiales, pour la Défense, la construction, les équipements électriques et machinerie lourde.
Les entreprises de ce secteur sont très sensibles aux cycles économiques. En effet, leur exposition se porte généralement sur la demande globale de remplacement des infrastructures.

  • Facteurs positifs : Bénéficie du développement et des reprises économiques avec des commandes importantes.
  • Facteurs négatifs : Difficulté en période de réduction des investissements des entreprises pour leur infrastructure.

Exemples d’entreprise du secteur : Vinci, Lafarge, General Electric, Boeing, Caterpillar, Saint Gobain, Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Construction & Materials, iShares STOXX Europe 600 Industrial Goods & Services

Télécommunications

Le secteur des télécommunications correspond aux entreprises qui fournissent le téléphone fixe, le réseau sans fil, les services de données. Ces entreprises peuvent également fabriquer et distribuer des appareils de communication.
Ce secteur était historiquement considéré comme sécurisé indépendamment de la santé de l’économie. Le secteur a profité de l’essor des smartphones et autres tablettes. Mais avec la venue de nouveaux acteurs, une concurrence croissante et une régulation encourageant la baisse des prix, la compétition s’est fortement accrue. Cela est exacerbé durant les périodes de santé économique fragile. Ainsi, bien que payant traditionnellement des dividendes élevés, de nombreuses entreprises ont été contraintes de diminuer leur distribution de dividendes.

  • Facteurs positifs : Nouveaux appareils connectés telles que les smartphones, tablettes encourageant la demande d’utilisation du réseau internet.
  • Facteurs négatifs : Avancées technologiques facilitant l’entrée de nouveaux acteurs sur ce secteur.

Exemples d’entreprise du secteur : Vodafone, Orange, AT&T, Verizon, T mobile, Deutsche Telecom, Telecom Italia. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Telecommunications

Technologie

Le secteur des technologies correspond aux entreprises qui créent, stockent et échangent des informations digitales.
La technologie est le secteur dont les caractéristiques fortes sont l’innovation, la compétition et la croissance. Il en découle également qu’il est très dépendant des conditions économiques. Avec des progrès technologiques constants, il est difficile pour les entreprises de créer des avantages concurrentiels durables. Néanmoins, les entreprises qui arrivent à produire des fossés technologiques sont exceptionnellement profitables. Bien que la croissance économique soit modérée dans les économies développées, beaucoup de pays en voie de développement sont toujours au stade primaire de l’adoption technologique, ce qui est en fera un facteur de croissance futur.

  • Facteurs positifs : Découverte de nouvelles technologies avec l’avancée de la Recherche. Le développement de nouveaux usages.
  • Facteurs négatifs : Augmentation de la concurrence qui peut survenir plus aisément sur ce secteur.

Exemples d’entreprise du secteur : Apple, Microsoft, Facebook, Alphabet, Oracle, SAP, Accenture, Dassault Systèmes, SAGE. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Technology

Finance

Le secteur de la finance correspond aux entreprises de la banque, des gestionnaires d’actif, et du courtage, des prêts immobiliers et de l’assurance. Toutes ont un rôle déterminant dans l’économie. Schématiquement, les banques transforment les dépôts court-terme en prêts long-terme en utilisant leur expertise pour évaluer les risques de défaut. Les assureurs doivent juger également des risques mais génèrent la plus grosse partie de leur profit en investissant le montant de l’assurance payé par leur client.
Le secteur financier est très sensible aux conditions économiques ce qui en fait un bon investissement en cas de bonne santé de l’économie. Il faut noter également que les politiques monétaires des banques centrales ainsi que les réglementations associées sont un facteur déterminant dans la profitabilité de ces entreprises.

  • Facteurs positifs : Programmes d’assouplissement économique à l’initiative de banques centrales. Bonne santé de l’économie en général.
  • Facteurs négatifs : Réglementation plus contraignante. Ralentissement de l’activité économique.

Exemples d’entreprise du secteur : HSBC, BNP Paribas, JPMorgan, Wells Fargo, Goldman Sachs, UBS, Barclays, Allianz, Axa, Aviva, TD Ameritrade. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Banks, iShares STOXX Europe 600 Insurance

Services aux collectivités

Le secteur des services aux collectivités correspond aux entreprises produisent et fournissent l’électricité, le gaz naturel, l’eau.
Dans la plupart des pays, ce sont les Etats qui fixent les prix de ces services. Cela assure donc aux investisseurs des entreprises de ce secteur un retour sur investissement raisonnable avec des dividendes traditionnellement élevés. Les entreprises indépendantes sont différentes des entreprises publiques qui sont, quant à elle, dépendent des conditions économiques et payent rarement des dividendes.

  • Facteurs positifs : Innovation technologique qui peuvent bénéficier à ce secteur.
  • Facteurs négatifs : Augmentation de contraintes réglementaires. Une amélioration de la santé économique détournera certainement les investisseurs vers d’autres secteurs.

Exemples d’entreprise du secteur : Iberdrola, Engie, Veolia, Enel, Nextera. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Utilities

Santé

Le secteur de la santé correspond aux entreprises qui produisent et délivrent des médicaments et des produits et services de santé.
Le secteur de la santé recèle d’entreprises à fort avantage compétitif, ce qui en fait un bon candidat pour générer des revenus plus important que le reste de l’économie. Traditionnellement peu sensibles aux cycles économiques, certaines entreprises peuvent offrir une exposition à l’industrie des biotechnologies.

  • Facteurs positifs : Politiques avantageuses en faveur d’un système de soin plus protecteur. Avancées médicales et pharmaceutiques.
  • Facteurs négatifs : Un scandal sanitaire avec des répercussions négatives sur l’ensemble du secteur.

Exemples d’entreprise du secteur : Novartis, Roche, Sanofi, Johnson & Johnson, Pfizer, Essilor. Exemples d’ETF du secteur : iShares STOXX Europe 600 Health Care

Message réglementaire: "Attention, tout investissement comporte un risque de perte en capital. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les supports en unités de compte et ETF ne sont pas garantis et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur."


Stig Descamps