Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Changement de météo à la suite des bons résultats d'entreprise et dans le contexte de crise avec la Corée
par Stig Descamps 11/08/2017 Marchés & Techno

C’est aujourd’hui, vendredi 11 août 2017, en pleine montée des tensions avec la Corée que la météo des marchés évolue d’un état d’"euphorie" vers un état d’"expansion". Quel est le nouveau portefeuille Marie Quantier et quelles sont les propositions de personnalisation ?

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

Retour sur les évolutions au cours des 12 derniers mois et les changements actuels

Pendant une longue période en 2016 le portefeuille MQ a été composé majoritairement par des actions. En décembre 2016, les actions sont devenues surévaluées au vu du niveau de leur profitabilité, du niveau des taux d'intérêt et de la croissance économique. C'est pourquoi la météo des marchés de Marie Quantier est passée en état « euphorie ».

Au cours du premier et du deuxième trimestre 2017, la profitabilité des entreprises s'est améliorée et les taux d'intérêt ont baissé. Avec la baisse récente du prix des actions, les actions ne sont plus surévaluées. De plus, la santé de l'économie continue d'être en amélioration Marie Quantier identifie par conséquent un changement de météo des marchés et un retour en état "expansion" qui est favorable aux actions.

L’évolution de l’indice de cherté des actions depuis fin 2016

Indice de cherté des actions depuis un an

multiple

L’indice de cherté indiquait, en décembre 2016, que les actions étaient surévaluées. Depuis cela, en dépit d’une progression constante des résultats d’entreprises, l'indice indiquait toujours que les actions étaient surévaluées. C’est à présent terminé avec le niveau actuel. En dessous de 14, les actions redeviennent attractives.

Parmi les éléments utilisés dans le calcul de l’indice de cherté des actions, nous prenons en compte le prix des actions, la profitabilité des entreprises, les taux d’intérêt et les primes de crédit. Dans ce qui suit, nous faisons également un point sur leur évolution sur les douze derniers mois.

Évolution du prix des actions

Evolution des actions américaines (blanc) et européennes (bleu) depuis un an

equities

Les actions américaines (en tracé blanc sur le graphique au-dessus) et les actions européennes (en tracé bleu sur ce même graphique) sont orientés à la hausse depuis le résultat des élections américaines en novembre 2016. Malgré la baisse observée sur les actions européennes depuis les dernières semaines, l’évolution sur un an dépasse les 10% de performance. Et, malgré les complications judiciaires autour du président américain, les actions américains sont en constante appréciation sur la dernière année.

Pour autant, exprimé en euros, le prix des actions américaines a fortement baissé.

Evolution des actions américaines exprimées en euros (vert) et européennes (blanc) depuis un an

equities

Évolution des taux d'intérêt et des obligations d'état

Lorsque les taux d'intérêt baissent, le prix des obligations augmentent, et inversement.

Evolution des taux à 10 ans américains et européens depuis un an

rates

Après une forte augmentation des taux à 10 ans américains (tracé blanc sur le graphique au-dessus) et européens (tracé marron sur ce même graphique) observé dès les résultats de l’élection américaine, les taux américains ont eu tendance à baisser et à rester dans des niveaux semblables pour les taux européens. En effet, la Fed (la banque centrale américaine) a adouci sa volonté d’augmentation rapide des taux d’intérêt directeurs suite à une croissance bonne mais moins élevée qu’anticipée. En Europe, la situation est légèrement différente. La Banque Centrale Européenne (BCE) n’a pas encore envisagé clairement de réduire son programme d’assouplissement monétaire, ni d’augmenter les taux directeurs. Pour autant, cela pourrait intervenir dans les prochains mois.

Évolution du prix des obligations d'États européens

rates

Évolution du prix des obligations d'États US iBoxx US Treasuries 10Y+

rates

Et exprimé en euros :

Évolution du prix des obligations d'États US iBoxx US Treasuries 10Y+ en euro

rates

Évolution des CDS et des obligations d'entreprise

Lorsque les CDS baissent, le prix des obligations d’entreprise augmentent, et inversement (à taux d’intérêt constants).

Evolution des primes de crédit des entreprises solides américaines et européennes depuis un an

credit

La situation économique continuant à s’améliorer aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe, les primes sur les emprunts d’entreprises solides (de catégorie « Investment Grade »), ont continuellement baissées.

Évolution du prix des obligations d'entreprises européennes

credit

Évolution du prix des obligations d’entreprises américaines

credit

Et exprimé en euros :

Évolution du prix des obligations d’entreprises américaines en euro

rates

L’évolution de l’indice de santé de l’économie mondiale depuis fin 2016

Santé de l’économie mondiale depuis un an

wealth

C’est durant la fin de l’année 2016 que la santé de l’économie mondiale s’est améliorée. Malgré quelques fluctuations, elle reste depuis le début d’année extrêmement solide. Les perspectives restent bonnes à la fois en Europe et aux Etats-Unis.

L’évolution du change de l’euro face au dollar depuis fin 2016

Evolution du change EUR/USD depuis un an

 EURUSD

Après la continuité de la remontée des taux par la Fed en fin d’année 2016, l’amélioration de l’économie européenne, puis les résultats de l’élection présidentielle française et enfin des rumeurs quant à la réduction de l’intensité du programme d’assouplissement monétaire en Europe, ont poussé l’euro à la hausse face au dollar à des niveaux jamais atteints depuis deux ans. A cela s’ajoute un taux d’inflation aux Etats-Unis qui ne parvient pas à augmenter sensiblement jusqu’à 2% ou plus depuis déjà plusieurs mois. Néanmoins, la situation pourrait évoluer comme nous le verrons plus loin.

La nouvelle recommandation d’investissement

Aujourd’hui, c’est l’indice de cherté des actions qui a évolué et qui indique désormais que les actions sont attractives. Parallèlement, la santé de l’économie mondiale reste en amélioration. En accord avec notre analyse, nous considérons que l’état de marché actuel est alors en "expansion".

Etant donné cet état de marché, nous recommandons actuellement d’investir une part importante en actions (70% du total) avec une répartition similaire allouée en Europe et aux Etats-Unis. En effet, la bonne santé de l’économie mondiale est actuellement bien répartie entre ces deux zones géographiques. Par ailleurs, le résiduel est investi en obligations européennes et américaines pour un total donc de 30% du total du portefeuille.

En effet, la remontée des taux par la Fed, étant donnée la bonne évolution des économies mondiales, va se poursuivre. De même que le début de la réduction du bilan comptable de la Fed, ces actions vont impacter à la hausse les taux d’intérêt dans leur ensemble. Cela signifie que mécaniquement, les prix des obligations seront impactés à la baisse. La situation est semblable en Europe avec la BCE puisqu’elle envisagera prochainement de réduire son programme d’assouplissement monétaire, en raison également de la bonne tenue de l’économie européenne.

Titre Catégorie Région Pourcentage
Lyxor Euro STOXX 50 Actions Europe 35%
Vanguard S&P 500 Actions Etats-Unis 35%
iShares Euro Treasury Bond Obligations d’état Europe 10%
SPDR Barclays US Treasury Bond Obligations d’état Etats-Unis 10%
iShares Markit Euro Liquid Large Cap Obligations d’entreprises Europe 5%
iShares Markit US Liquid IG Obligations d’entreprises Etats-Unis 5%

Quelle position sur le change EUR/USD ?

Comme nous l’écrivions dans le récent post Why we get ready for the EUR/USD reversal, nous pensons que le dollar va reprendre de la valeur face à l’euro dans les mois qui viennent. Les raisons essentielles étant que la politique monétaire de la Fed, via la réduction de son bilan comptable en vendant des obligations en quantité importante dans le marché, va rapidement impacter le dollar alors qu’en Europe, même si la BCE pourrait commencer à diminuer son programme d’assouplissement, l’ampleur serait moindre qu’aux Etats-Unis. C’est pourquoi, dans la recommandation d’investissement, les investissements sont exposés au dollar à une hauteur importante de 50% du total.

Pourquoi nous ne recommandons pas d’exécuter dans l’immédiat cette nouvelle recommandation ?

Depuis plusieurs semaines, la Corée du Nord a réussi à développer des armes nucléaires et à effectuer des essais aux alentours de son territoire. Une île américaine proche de la Corée du Nord est notamment accessible aux missiles développés. Dans ce contexte, la tension est montée entre les Etats-Unis de Donald Trump et la Corée du Nord de Kim Jong-un jusqu’à atteindre un niveau tel que cela commence à impacter sensiblement les marchés actions. Nous sommes encore dans cette période de forte inquiétude quant à la suite des événements, et nous privilégions la prudence avant d’augmenter substantiellement l’investissement en actions. C’est pourquoi, nous ne recommandons pas d’exécuter dans l’immédiat la nouvelle recommandation. Nous indiquerons, dans les prochains jours ou semaines, quand le moment sera plus opportun.

Quelles alternatives envisageables à notre recommandation d’investissement standard ?

Nous proposons ici deux approches différentes à la recommandation décrite plus haut. La première propose une variante au sujet du taux de change EUR/USD. Une seconde approche propose de privilégier certains secteurs de l’économie européenne.

Alors que depuis plusieurs semaines, nous observons des troubles au sein de la politique américaines avec les démissions successives au sein de l’administration Trump, pesant négativement sur le dollar, les derniers développements géopolitiques entre la Corée du Nord et les Etats-Unis viennent rajouter à l’inquiétude. C’est pourquoi, une approche serait de couvrir, au sein des investissements, une partie de l’exposition au dollar grâce à l’etf Lyxor S&P 500 couvert en risque de change.

Titre Catégorie Région Pourcentage
Lyxor Euro STOXX 50 Actions Europe 35%
Vanguard S&P 500 Actions Etats-Unis 15%
Lyxor S&P 500 (couvert en risque de change) Actions Etats-Unis 20%
iShares Euro Treasury Bond Obligations d’état Europe 10%
SPDR Barclays US Treasury Bond Obligations d’état Etats-Unis 10%
iShares Markit Euro Liquid Large Cap Obligations d’entreprises Europe 5%
iShares Markit US Liquid IG Obligations d’entreprises Etats-Unis 5%

La seconde approche envisageable est de considérer la santé de l’économie européenne. La situation positive actuelle dans les milieux d’affaires allemands et plus généralement en Europe, est inédite et cette confiance devrait se communiquer progressivement vers davantage de dépenses de la part des consommateurs, car plus sereins pour effectuer des achats. C’est pourquoi ici, nous proposons d’investir une part plus importante dans le secteur de la consommation de base, ainsi que dans celui de la consommation de loisirs qui bénéficie grandement des situations d’accélération de croissance économique.

Titre Catégorie Région Pourcentage
Lyxor Euro STOXX 50 Actions Europe 15%
iShares STOXX Europe 600 Alimentation Actions Europe 10%
iShares STOXX Europe 600 Voyages & Loisirs Actions Europe 10%
Vanguard S&P 500 Actions Etats-Unis 35%
iShares Euro Treasury Bond Obligations d’état Europe 10%
SPDR Barclays US Treasury Bond Obligations d’état Etats-Unis 10%
iShares Markit Euro Liquid Large Cap Obligations d’entreprises Europe 5%
iShares Markit US Liquid IG Obligations d’entreprises Etats-Unis 5%

N'oubliez de télécharger l'app mobile pour vous faciliter la vie

meteo

meteo


Stig Descamps