Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Attractivité des actions européennes et état d'euphorie
par Stig Descamps 20/04/2017 Marchés & Techno

Comment prendre en compte l'attractivité des actions européennes lorsque nous sommes en état de marché "Euphorie" ?

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

Comment prendre en compte l'attractivité des actions européennes lorsque nous sommes en état de marché "Euphorie" ?

Avec les multiples tensions économiques, politiques et géopolitiques actuelles sur les marchés, les niveaux de valorisation des actions tendent à devenir plus attractives. C'est notamment le cas sur les marchés européens qui sont fortement inquiets quant à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle française. Tout reste en effet incertain à trois jours seulement du scrutin. Pour autant, les bénéfices des entreprises européennes ne cessent de s'améliorer. Cette situation particulière se traduit dans le niveau de cherté des actions européennes qui indique une plus forte attractivité de ces dernières face aux actions américaines (indice de valorisation à ~9 points pour les actions européennes et indice à ~16 points pour les actions américaines). Pour autant, le marché des actions dans leur ensemble reste très dépendant des fortes tensions qui peuvent/pourraient intervenir aux Etats-Unis en cette période où nous estimons les actions américaines toujours surévaluées suite aux multiples espérances consécutives à l'élection du président des Etats-Unis d'Amérique Donald Trump; la réforme avortée sur la santé et la réforme retardée sur la fiscalité des entreprises pour n'en citer que deux.

Notre analyse est que l'économie mondiale s'améliore et que les actions américaines restent chères. C'est pour cela que selon notre approche en états de marché, nous considérons que nous sommes actuellement en "euphorie" et ce, depuis le 9 décembre 2016. Cet état se caractérise par une grande prudence sur les actions (représentant seulement 10% de l'allocation du portefeuille) car la surévaluation des actions en euphorie provoque régulièrement des baisses importantes. Alors quid de l'attractivité actuelle des actions européennes ?

Dans ce qui suit, nous montrons qu'il existe une forte corrélation entre les baisses des actions européennes et américaines en état d'euphorie. Pour cela, nous focalisons notre analyse sur toutes les périodes (durant plus de trois mois) où nous étions en état de marché "euphorie". Pour chacune de ces périodes, nous évaluons la similitude des baisses du prix des actions en Europe face au prix des actions aux Etats-Unis. Plus précisément, nous calculons la corrélation entre les baisses des actions européennes et les baisses des actions américaines (les baisses étant ce que l'on appelle les drawdowns). Les graphiques et valeurs de corrélation suivants illustrent cette analyse où les courbes blanches représentent les variations des actions américaines (l'indice S&P 500 des 500 plus grandes entreprises américaines) et les courbes roses représentent les actions européennes (l'indice Euro Stoxx 50 des 50 plus grandes entreprises de la zone euro) :

Du 6 avril 1999 au 28 avril 2000, baisses corrélées à 64%
Du 16 novembre 2001 au 29 juillet 2002, baisses corrélées à 98%
Du 8 juillet 2003 au 14 septembre 2004, baisses corrélées à 88%
Du 26 avril 2007 au 2 août 2007, baisses corrélées à 93%
Du 20 mars 2009 au 19 mai 2010, baisses corrélées à 86%
Du 9 décembre 2016 au 21 avril 2017, baisses corrélées à 14%

Ces graphiques nous montrent qu'il existe une grande similitude dans le comportement de baisse des actions européennes par rapport au actions américaines puisqu'en moyenne c'est 86% de corrélation sur les périodes d'euphorie passées. Sur la période d'euphorie actuelle, nous noterons une corrélation beaucoup plus faible de 14%, est-ce un signal qu'une forte baisse conjointe des actions est à venir ? Cela est possible. C'est en tous les cas un élément supplémentaire qui nous pousse à être prudent sur les actions et notamment en ce qui concerne les actions européennes. Ainsi donc, nous ne souhaitons pas surpondérer la part d'actions réservée en état d'euphorie dans notre recommandation. Cette part représente 10% du montant de l'allocation de portefeuille, mais puisqu'il existe une meilleure attractivité des actions en Europe, ces 10% sont totalement alloués sur les actions européennes.

Message réglementaire: "Attention, tout investissement comporte un risque de perte en capital. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les supports en unités de compte et ETF ne sont pas garantis et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur."


Stig Descamps