Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Pourquoi j'ai eu raison de choisir un poste dans la finance ?
par Marie Quantier 13/11/2018 Le temps d'un café

Alors qu'aujourd'hui, a tendance à être dressé un portrait plutôt sombre des jobs dans la finance, je me dis et me vante d'avoir eu raison de choisir et d'accepter un poste (ce poste) dans la finance. Milieu qui garantit en effet toujours un certain nombre de privilèges, et je connais ceux qui forment mon engouement.

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

Les marques, l'art, la mode, les tendances, les nouvelles technologies, voici la liste des domaines, pour lesquelles j'éprouve un fort intérêt, indiquée sur mon Linkedin. Pourtant me voici aujourd'hui à travailler dans le domaine de la finance depuis un an. Me voici, ancienne diplômée en Management de la Communication, Customer Success Manager pour une fintech dans la gestion conseillée pour le secteur haut de gamme, entourée de docteurs en mathématique, d'ingénieurs financiers, et d'ex-traders.

Alors qu'aujourd'hui, a tendance à être dressé un portrait plutôt sombre des jobs dans la finance, je me dis et me vante d'avoir eu raison de choisir et d'accepter un poste (ce poste) dans la finance. Milieu qui garantit en effet toujours un certain nombre de privilèges, et je connais ceux qui forment mon engouement.

La connaissance des marchés financiers, une accélération pour sa carrière

On dit que la finance est une voie royale pour sa carrière. Quand on parle de finance on va surtout sous entendre un poste directement lié à la finance. Mais il faut prendre également la finance au sens large de "domaine de la finance" soit, un environnement de travail où l'on va parler ou entendre parler "marchés financiers et investissements". En charge du succès des clients je suis complètement concernée par les marchés financiers, mes clients et leur portefeuille étant, en effet directement impactés. Il est donc essentiel d'appréhender au fur et à mesure une culture et une connaissance sur les marchés financiers ; le vocabulaire, les mécanismes, les indicateurs clés. Disposer de ces connaissances va permettre de s'élever dans sa carrière. La finance, rouage essentiel pour faciliter le fonctionnement de toutes les entreprises et de l'économie mondiale, est notamment un sujet qui concerne quotidiennement les dirigeants et les plus grandes sociétés.

L'actualité, une curiosité et un apprentissage actif

Suivre les marchés financiers veut dire se tenir informée seule ou de part son équipe, des événements, des tendances et des points focus de l'actualité qui vont impacter ou non les marchés financiers. Suivre l'actualité et comprendre l'impact sur les marchés financiers, veut dire comprendre le monde dans lequel on vit et travaille. Cela permet d'enrichir sa curiosité et sa réflexion sur les sujets qui nous entourent, et si on le souhaite de développer des opinions critiques et des arguments sur ceux-là. L'actualité est liée à tous les sujets qui nous entourent, c'est à dire qu'elle est liée notamment aux entreprises et à leurs marques mais aussi aux innovations, aux technologies et aux tendances, autrement dit liée aux domaines qui m’intéressent avec lesquelles je souhaite rester connectée.

La rémunération, un avantage non négligeable

Est-ce que je suis mieux payée que si je travaillais en agence de publicité ou bien pour une entreprise à un poste similaire dans un secteur différent, la réponse est oui. On m'a dit "tu sais ici on aime la finance, on aime l'argent, on aime faire gagner de l'argent et avoir de l'argent". La rémunération est liée évidemment à différents éléments et il ne faut pas généraliser les salaires. Néanmoins, les rémunérations du secteur sont généralement élevées, il est ainsi certain qu'un poste dans la finance, paye bien. Au delà d'avoir plus d'argent sur son compte bancaire, cela veut aussi dire connaitre une évolution de salaire plus intéressante, ici ou ailleurs, en partant déjà d'un certain seuil. Puis, bénéficier d'un salaire intéressant c'est bien évidement motivant pour le temps et l'effort de travail à fournir mais aussi en terme de reconnaissance.

La cible haut de gamme, une formation exigeante

La finance ne veut pas automatiquement dire client riche, mais dans mon expérience il est bien question de travailler pour une clientèle haut de gamme que l'on appelle notamment les High Net Worth Individuals. En terme d’expérience, gérer une clientèle haut de gamme est une très bonne formation, un véritable atout. En effet, discuter avec un client car il n'a pas reçu sa pizza, ou bien parce qu'il se pose une question sur notre suggestion d'investissement pour laquelle il intégrerait son nouveau versement de 100 000€ n'est pas pareil. La situation n'a en effet pas le même impact financier ni le même impact émotionnel. La relation client dans le luxe exige ainsi une excellence, du produit à l’expérience client. Le client attend un traitement particulier, toujours plus sur mesure, il attend et se doit de recevoir une qualité de service au niveau de l'argent et de la confiance qu'il investit. Après la gestion de 2000 portefeuilles de 60 000 euros en moyenne, on gère n'importe quelle crise de pizza vous vous en doutez.

L'ouverture à l'international, une opportunité à saisir

Cet avantage est vrai dans de nombreuses organisation aujourd'hui mais celui-ci est essentiel à prendre en compte, puisqu'il s'agit bien d'une opportunité à saisir ou non. Le secteur de la finance implique en effet de traiter avec des données et des informations en anglais du fait de la prépondérance et du leadership des Etats Unis sur les marchés financiers. Mais aussi parce qu'il est très probable que l'entreprise, fintech ou non, soit déjà implantée dans un autre pays ou bien le souhaite pour développer son business. Dans les deux cas, si on le veut, on peut être amené à travailler à l'étranger ou bien du moins gérer des demandes de l'étranger. L'ouverture à l'internationale passe aussi par le suivi de l'actualité et des marchés financiers qui nous en apprennent évidemment beaucoup sur l'économie et les événements mondiaux.

Travailler avec des gens intelligents, un bonus pas quelconque

Alors oui, avouons-le, travailler avec des gens intelligents est très enrichissant. Le secteur de la finance c'est en effet travailler avec des gens qui sortent d'études supérieures voire d'études supérieures plus plus, qui ont eu des expériences riches, avec qui les discussions sont enrichissantes. Si ces collègues sont en plus curieux et ouverts, comme c'est très souvent le cas dans les startups et en tout cas chez Marie Quantier, alors c'est encore mieux. Il n'y a pas de place pour les postes fantômes ici, et les gens sont là car ils sont utiles, se sentent utiles et ont quelque chose à apporter. Chacun est spécialiste de son domaine et si on peut me perdre au cours d'une formule de mathématique un peu longue, à l'inverse mon collègue, lui aussi, me regarde l'air perplexe quand je parle cpc, inbound ou churn.

Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires. N'hésitez pas ;)

Pia, responsable Client Success Marie Quantier


Marie Quantier