Investissement sur les marchés financiers, Gestion de portefeuille personnel, ETF & Technologies, Assurance-vie

Ruinés par une confiance aveugle
par Nicolas Pierret 31/05/2015 Le temps d'un café

Avec leurs salaires importants, les contrats publicitaires et leurs diverses investissements, on voit mal comment les sportifs les mieux payés au monde pourraient se retrouver ruinés en quelques années. Et pourtant, d’après l’association XPRO, qui aide les footballeurs anglais dans leur vie d’après, 60 % d’entre eux finissent ruinés 5 ans après la fin de leur carrière. Les raisons sont multiples. Divorce coûteux, dépenses somptuaires mais aussi et surtout de mauvais placements.

S'abonner aux notes hebdomadaires Marie Quantier

Faire confiance à mauvais escient pour son argent mène souvent à des pertes

D’après une étude réalisée par le cabinet allemand Schips Finanz, 50% des footballeurs européens finiraient ruinés après leur carrière. Le constat est encore plus alarmant dans le championnat de football américain (NFL) dans lequel 78% des joueurs ont tout perdu moins de deux ans après leur fin de carrière. D’autres sports sont aussi touchés comme le basketball avec son fameux championnat NBA où 60% des joueurs n’ont plus rien dans les cinq ans après leur retraite sportive.

La gloire seule ne permet pas de payer les factures. En tant que sportifs de haut niveau, au même titre que pour quiconque, la confiance n'exclut pas le contrôle !

Des génies du sport qui ont confié leurs finances à d’autres

Souvent jeunes, inexpérimentés dans la gestion de leur patrimoine et aveuglés par cet afflux soudain d’énorme quantité d’argent, ces génies du sport ont perdu la main sur leur capital. En effet, lancés dans leur carrière dès leur plus jeune âge, ces sportifs précoces ont été accompagnés dans toutes leurs tâches jusqu’à même déléguer l’utilisation de leur carte de paiement.

Certains sportifs se sont fait extorquer par leur propre famille. C’est le cas de l'ancienne numéro 1 mondiale de Tennis, l’espagnole Arantxa Sanchez. Ses parents lui auraient subtilisés l’ensemble des gains de toute sa carrière soit 45 millions d'euros. De même, la fameuse skieuse Carole Merle avait confié son patrimoine à son oncle notaire, soit 3,5 millions d’euros. Celui-ci a multiplié les placements douteux dans l’immobilier sur la côte d’Azur, contracté des emprunts au nom de la sportive et omis de payer les impôts. Conséquence, notre Carole nationale s’est retrouvée avec une dette de plus de 10 millions d’euros au lieu de prendre une retraite paisible bien méritée.

D’autres ont été mal conseillés par des pseudos financiers ou plutôt arnaqueurs professionnels. Le boxeur Christophe Tiozzo a par exemple été ruiné par un financier brésilien lui promettant la lune pour lui laisser confier ses gains d’un montant de 800 000 euros. Aux Etats-Unis, le co-equipier du basketeur Michael Jordan aux Chicago Bulls, Scottie Pippen, a, lui, perdu 8 millions d’euros dans de mauvais placements et notamment 3 millions dans un soi-disant programme immobilier qui n’a finalement jamais existé.

Investir ne s’improvise pas

Cependant, investir ne s’improvise pas. Certains sportifs ont été de très mauvais gestionnaires. Par exemple, le boxeur Brahim Asloum, a tenté de monter son propre club de boxe, le Paris United. Ce fut un échec. De même, le cycliste français Richard Virenque a voulu lancer sa propre marque de montres baptisée « Virenque Design ». Celle-ci n’a malheureusement jamais trouvé sa clientèle.

Pour pallier au manque de compétence financière, d’autres investissent dans leur passion comme par exemple le vin pour les footballeurs bordelais Mathieu Chalmé et Johan Micoud qui se sont associés en rachetant un vignoble à Pomerol. Ludovic Giuly, l’ancien joueur de Monaco, est actionnaire à 50 % de la conciergerie de luxe Ultimate Player. Il a investi aussi avec plusieurs associés dans le centre de récupération et de remise en forme pour les sportifs, Camp 8, à Saint-Raphaël. L’avenir nous dira si leur décision d’investissement et leur reconversion étaient les bonnes.

Prendre en main ses finances pour s’assurer un futur

Tous ces exemples nous montrent l’intérêt de reprendre en main son patrimoine financier. Ces icones du sport adulés de tous se sont fait flouer et déposséder de leur fortune pour avoir laissé la gestion de leur patrimoine aux mauvaises personnes. L’émancipation financière est un droit fondamental qui doit s’adresser à tous. Même aux personnes les plus exposées et brillants comme les sportifs de haut niveau. La raison d’être de Marie Quantier est de pouvoir rendre à tous le pouvoir de gérer son patrimoine par soi-même et d’éviter ainsi les déconvenues que même les plus aisés peuvent rencontrer.

Ne croyez personne sur parole et vérifier par vous même ce qui vous est conseillé. Vous pouvez d'ailleurs investir par vous-même. Pour cela, il suffit d'éviter les placements soi-disant sans risque et très rentables pour des investissements diversifiés sur différents secteurs et zones géographiques. Cela vous permettra de sauvegarder votre patrimoine.

Message réglementaire: "Attention, tout investissement comporte un risque de perte en capital. Les performances passées ne présagent pas des performances futures. Les supports en unités de compte et ETF ne sont pas garantis et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur."


Nicolas Pierret